出国论坛

首页 » 外文课堂 » ★外语学习★ » ★其他语种★ » ★法语学习专区★ » EURO 2004中的法国队(摘自《费加罗》网站)
zzb883 - 2004/6/14 22:54:00
[这个贴子最后由zzb883在 2004/06/20 03:18pm 第 3 次编辑]wG¼TН4i7bbs.chuguo.cnraÿuÈ@+Þ
wG¼TН4i7bbs.chuguo.cnraÿuÈ@+Þ
Barthez-Zidane, duo de «winners»

Fabien Barthez qui arrête un penalty de David Beckham à vingt minutes du terme, Zinedine Zidane, buteur à deux reprises dans les arrêts de jeu. Voilà, les deux joueurs qui ont permis aux Bleus de s’imposer 2-1 face à l’Angleterre dans une fin de match complètement folle. Retour sur ces instants magiques.

wG¼TН4i7bbs.chuguo.cnraÿuÈ@+Þ
«Fabulous Fab» arrête…wG¼TН4i7bbs.chuguo.cnraÿuÈ@+Þ
«L’arrêt de Fabien sur le penalty est le tournant du match, c’est ce qui nous a permis d’y croire encore ». De qui est cette phrase pleine de lucidité et de reconnaissance prononcée quelques minutes seulement après l’issue incroyable de ce France-Angleterre ? Un certain Zinedine Zidane… Alors qu’il a prouvé une nouvelle fois, s’il le fallait encore, qu’il était de la trempe des plus grands, Zizou n’oublie pas que rien n’aurait certainement pu se produire sans la parade impeccable de Fabien Barthez sur le penalty tiré par David Beckham à la 73ème minute. Et comment ne pas lui donner raison ? Alors que les Bleus, à l’assaut du but anglais, ne trouvaient pas la faille dans le mur dressé par Campbell et King, le penalty obtenu par un Wayne Ronney provocateur aurait pu sonner le glas des espoirs tricolores. C’est d’ailleurs ce qu’ont dû penser la plupart des supporters des Bleus lorsqu’ils ont vu David Beckham poser le ballon dans la surface de réparation. Beckham, la star de la sélection britannique, certainement la référence en matière de coups de pied arrêté, pour le but du KO : la messe semblait dite d’avance. Mais ce serait oublier qu’avec Fabien Barthez, l’équipe de France possède véritablement un gardien d’exception. Malgré la puissance et la précision de la frappe si particulière du «Spice boy», c’est bien «Fabulous Fab» qui est sorti vainqueur de ce duel d’anciens mancuniens. Parti du bon côté, sur sa droite, Barthez a sorti de son chapeau la parade décisive, de celles qui changent l’histoire d’un match, répondant à ses (rares) détracteurs. Ceux-ci auront tout le loisir de revoir les images (entre autres) d’un certain France-Italie datant de 1998 pour se rendre compte que le Marseillais est toujours aussi décisif, en particulier sur penalty. D’ailleurs, rares sont les gardiens de but qui peuvent se targuer d’avoir détourné un tir au but de David Beckham. Une fois cette mission brillamment accomplie, le «divin chauve» pouvait laisser le devant de la scène à un autre artiste des pelouses et non des moindres…

«Big Zizou» transformewG¼TН4i7bbs.chuguo.cnraÿuÈ@+Þ
Si le meneur de jeu des Bleus avait déjà dribblé, accéléré, passé, frappé, sans succès, il a dû attendre les arrêts de jeu de cette rencontre pour démarrer son show. 91ème minute : Faute sur Patrick Vieira à 25m des buts anglais. Un bon coup franc, légèrement décalé à droite pour ce qui devait être l’une des dernières occasions de ce match. Qui dit prise de responsabilité dit Zinedine Zidane. Le capitaine des Bleus s’emparait donc du ballon et préparait une de ces frappes dont il a le secret. Résultat : le cuir allait se ficher dans le petit filet d’un David James n’ayant pu esquisser le moindre geste. Du grand art. La marque des grands joueurs. Marquer un tel but à ce moment de la rencontre, ceci ne peut être que l’œuvre d’un joueur d’exception, qualificatif que Zidane a bien sûr gagné depuis déjà longtemps. On attendait du maître à jouer des Bleus qu’il soit décisif, qu’il trouve la clef des défenses fermées à double tour comme celle de l’Angleterre, il a une nouvelle fois répondu aux attentes. Faute de mieux, le jeu n’ayant permis aucune étincelle, ce coup franc direct magnifique allait faire l’affaire de l’équipe de France qui revenait déjà de loin, le point du nul dans la poche. wG¼TН4i7bbs.chuguo.cnraÿuÈ@+Þ
Mais, la fin du match n’était pas encore écrite et Zidane allait devoir se charger de la conclusion. A peine remis de cette égalisation logiquement très difficile à avaler, Steven Gerrard pensant remiser vers son gardien, envoyait en fait Thierry Henry vers le but de James. Ce dernier, effacé par un crochet, percutait l’attaquant français pour une scène qui ressemblait étrangement à l’accrochage de Mista par… Barthez lors de la finale de la Coupe de l’UEFA Valence-OM. Cette fois le gardien anglais n’écopera que d’un carton jaune mais la première sanction suffisait pleinement aux hommes de Santini : un penalty incroyable à la 93ème minute ! Et qui pour le tirer évidemment, Capitaine Zidane. Destins croisés étonnants : alors que David Beckham avait raté une balle de 2-0 sur penalty à la 73ème minute, Zinedine Zidane, lui, ne manquait pas l’occasion d’arracher la victoire des siens de la même façon, vingt minutes plus tard. Duel de stars planétaires du ballon rond, de coéquipiers au Real Madrid mais surtout de capitaines anglais et français. Un duel que Beckham devait se résigner à perdre puisque, après sa superbe passe décisive pour Lampard, il avait dû s’incliner face à Barthez et voir son adversaire marquer deux buts lors des ultimes minutes de la rencontre. Comme quoi : si messieurs les Anglais ont tiré les premiers, Barthez et Zidane se sont chargés de répondre par des actions tout simplement… explosives ! Tant pis pour l’entente cordiale…wG¼TН4i7bbs.chuguo.cnraÿuÈ@+Þ
wG¼TН4i7bbs.chuguo.cnraÿuÈ@+Þ

zzb883 - 2004/6/20 14:17:00
[这个贴子最后由zzb883在 2004/06/20 02:20pm 第 1 次编辑]m -.‡àfûhbbs.chuguo.cnt¶@^ÕG)#¹H
m -.‡àfûhbbs.chuguo.cnt¶@^ÕG)#¹H
Prso: «Les Français nous ont pris un peu de haut»

Le Croate Dado Prso et son entraîneur Otto Baric n'ont pas apprécié le match nul face à la France (2-2), considérant que leur équipe méritait la victoire. Les deux hommes ont critiqué l'arbitrage sur le but de David Trezeguet. Jacques Santini a quant à lui reconnu que son équipe s'était un peu trop reposée sur ses lauriers anglais.Entretien avec Dado Prso, Otto Baric et Jacques Santini

m -.‡àfûhbbs.chuguo.cnt¶@^ÕG)#¹H
DADO PRSO, élu meilleur joueur du match

Sport24.com: Comment avez-vous vécu ce match face à la France?m -.‡àfûhbbs.chuguo.cnt¶@^ÕG)#¹H
Dado Prso: On a de quoi être déçu. Je pense que l'on aurait dû gagner ce match. L'arbitre n'a pas été très gentil avec nous. Sur les deux buts il y a des fautes françaises non sifflées, comme par exemple sur le coup franc et surtout sur la main de Trezeguet. Les Français nous ont pris un peu de haut. Ils pensaient sûrement qu'à 1-0, ils tenaient le match.

Sport24.com: La qualification de votre équipe ne peut passer maintenant que par une victoire face à l'Angleterre. Y croyez-vous compte tenu de la qualité de votre jeu montrée ce soir?m -.‡àfûhbbs.chuguo.cnt¶@^ÕG)#¹H
Dado Prso: Bien sûr. Je pense que l'on a prouvé que l'on pouvait rivaliser avec les meilleures équipes. Je pense sincèrement que l'on peut battre l'Angleterre.

OTTO BARIC, entraîneur de la Croatie

Sport24.com: Votre équipe s'est montrée très entreprenante. Etes-vous satisfait de ce résultat?m -.‡àfûhbbs.chuguo.cnt¶@^ÕG)#¹H
Otto Baric: La chose la plus importante c'est que mon équipe ait tenu la dragée haute à la meilleure équipe d'Europe. La Croatie est une équipe en plein essor, c'est la première fois que l'on arrive à accrocher l'équipe de France et je suis sûr que la prochaine fois on gagnera. Je tiens à rendre hommage à mes joueurs qui ont tous très bien joué. Ils méritaient mieux qu'un match nul.

Sport24.com: Etes-vous satisfait de l'arbitrage de M. Nielsen?m -.‡àfûhbbs.chuguo.cnt¶@^ÕG)#¹H
Otto Baric: C'est toujours difficile pour un entraîneur de parler de l'arbitrage. J'ai tout de même l'impression que dans ce championnat d'Europe, les arbitres ont tendance à favoriser les grosses équipes, pour essayer de les sauver. Mais bon c'est la destinée des petites équipes.

Sport24.com: Comment avez-vous réussi à élever le niveau de jeu de vos hommes entre ces deux matches?m -.‡àfûhbbs.chuguo.cnt¶@^ÕG)#¹H
Otto Baric: Vous savez nous étions très motivés face à la Suisse. Mais il est vrai que la perspective de jouer un des favoris nous a donné beaucoup d'énergie. J'ai laissé à mes joueurs un jour off entre les deux matches et quasiment tous sont restés pour s'entraîner. C'est pour vous dire combien ils sont motivés.

JACQUES SANTINI, entraîneur de l'équipe de France

Sport24.com: Comment jugez-vous la performance des Bleus face aux Croates?m -.‡àfûhbbs.chuguo.cnt¶@^ÕG)#¹H
Jacques Santini: On est passé d'une grande satisfaction en première mi-temps à une grande déception en seconde. Déjà en fin de première mi-temps, on a perdu beaucoup trop de ballons bêtement, laissant les Croates développer leur jeu tout en percussion et en vitesse.

Sport24.com: Dado Prso estime que les Français ont pris cette équipe croate un peu à la légère. Qu'en pensez-vous?m -.‡àfûhbbs.chuguo.cnt¶@^ÕG)#¹H
Jacques Santini: Sans dire qu'on les ait pris de haut, on a sûrement pensé, à tord, que l'on avait fait le plus dur après cette magnifique victoire face aux Anglais. Peut-être que le groupe a besoin de se réveiller un peu.

Sport24.com: Comment allez-vous aborder la prochaine rencontre face à la Suisse?m -.‡àfûhbbs.chuguo.cnt¶@^ÕG)#¹H
Jacques Santini: A part les deux points, c'est surtout la qualification directe pour les quarts de finale qui s'envole ce soir (jeudi). On a tout de même vu que cette équipe de France était capable de se réveiller pour éviter l'humiliation comme c'était le cas dans les vingt premières minutes de la seconde période. On a tout de même l'avantage de pouvoir se qualifier uniquement en fonction de notre résultat, notre sort est donc entre nos mains.m -.‡àfûhbbs.chuguo.cnt¶@^ÕG)#¹H

zzb883 - 2004/6/22 11:54:00
Z“ßòhʺfÑbbs.chuguo.cn!>þ–CûLÔ
Zidane: «On est satisfait de terminer premiers»

Pour Jacques Santini, l`objectif numéro un était la qualification face à la Suisse. Plus que la manière, il préfère retenir le résultat (3-1) et les premiers buts de Thierry Henry. Espérons que cela sera suffisant pour la suite. De son coté, Jakob Kuhn, l`entraîneur helvète estime que les Bleus restent l`équipe favorite de cet Euro 2004. Entretien avec Jacques Santini, Zinedine Zidane et Jacob Kuhn

Pour tout savoir sur la dernière journée du Groupe B

Z“ßòhʺfÑbbs.chuguo.cn!>þ–CûLÔ
Z“ßòhʺfÑbbs.chuguo.cn!>þ–CûLÔ
De notre envoyé spécial à Coimbra

JACQUES SANTINI, le sélectionneur de l’équipe de France

Sport24.com: Que retenez-vous de ce match, la victoire ou la difficulté à l`obtenir?Z“ßòhʺfÑbbs.chuguo.cn!>þ–CûLÔ
Jacques Santini:L`objectif de la France était la qualification puisque nous voulons aller au bout. Nous avons réussi à atteindre cet objectif et nous en sommes très contents. On a pris ce match comme un huitième de finale, puisque toutes les équipes pouvaient encore se qualifier, et nous avons gagné, c`est l`essentiel.

Sport24.com: Mais êtes-vous confiant pour la suite puisque pour l`instant vous n`avez pas été serein dans ces trois premiers matches?Z“ßòhʺfÑbbs.chuguo.cn!>þ–CûLÔ
Jacques Santini:Comme vous l`avez vu, on a un peu été ballottés par ces Suisses par moment. Mais nous avons réussi à tenir et à revenir en inscrivant deux buts dans les dernières minutes, cela démontre notre qualité de jeu. Bien sur le groupe aurait été plus serein si on avait converti les quelques opportunités que l`on s`est crée en première période. Il faut encore travailler l`efficacité devant le but.

Sport24.com: Etait-il important pour vous de gagner pour éviter le Portugal?Z“ßòhʺfÑbbs.chuguo.cn!>þ–CûLÔ
Jacques Santini:Non ce n`est pas quelque chose qui nous préoccupait. L`équipe de Grèce mérite sa qualification, elle a battu le Portugal et tenu en échec l`Espagne. Il ne faut pas la prendre à la légère. Par contre nous sommes contents d`avoir un jour de plus pour se remettre. On a laissé beaucoup de forces dans cette bataille.

Sport24.com: Etes-vous satisfait de la prestation de votre défense?Z“ßòhʺfÑbbs.chuguo.cn!>þ–CûLÔ
Jacques Santini:On verra plus clair demain, mais il y a une chose qui m`inquiète, c`est la blessure de Willy Sagnol qui semble sérieuse. C`est dur pour la suite du tournoi.

Sport24.com: Thierry Henry a inscrit ses deux premiers buts, ce doit être un soulagement pour vous?Z“ßòhʺfÑbbs.chuguo.cn!>þ–CûLÔ
Jacques Santini:Tout a fait, c`est important que nos joueurs importants réussissent à concrétiser leurs actions. Désormais, nos prochains adversaires savent que Zidane, Trezeguet et Henry peuvent marquer. Cela va leur rendre la tâche plus dure. Et puis, c`est bon pour la confiance du groupe.

ZINEDINE ZIDANE, élu meilleur joueur du match

Sport24.com: Quel bilan tirez-vous de cette victoire?Z“ßòhʺfÑbbs.chuguo.cn!>þ–CûLÔ
Zinedine Zidane: Nous sommes satisfaits d`avoir réussi notre devoir. Nous sommes qualifiés et l`on termine premiers. C`était l`objectif. Bien sûr, on peut encore améliorer certaines choses mais c`est bien parti.

Sport24.com: Et puis Thierry Henry a marqué...Z“ßòhʺfÑbbs.chuguo.cn!>þ–CûLÔ
Zinedine Zidane: Oui. Bien sur cela nous fait du bien quand il arrive à faire la différence comme cela sur les deux buts. On est tous satisfaits, mais lui doit de l`être encore plus.

JAKOB KUHN, entraîneur de la Suisse

Sport24.com: Quel bilan tirez-vous de cet Euro? Votre équipe a montré de bonnes choses selon vous?Z“ßòhʺfÑbbs.chuguo.cn!>þ–CûLÔ
Jakob Kuhn: On ne peut pas être content quand on perd 3-1. Mais le premier but aurait du être pour nous. Mon équipe est jeune, il y aura de très bons joueurs qui seront présents à n`en pas douter à l`Euro 2008, chez nous. Elle a très bien joué pendant tout le tournoi.

Sport24.com: Quelle équipe vous a le plus impressionné, l`Angleterre ou la France?Z“ßòhʺfÑbbs.chuguo.cn!>þ–CûLÔ
Jakob Kuhn: Avant le tournoi déjà, je voyais la France comme la grande favorite. Bien sûr, ils n`ont pas joué à leur meilleur niveau jusqu`à présent, mais elle s`améliore et pour moi, ils restent les favoris.

Z“ßòhʺfÑbbs.chuguo.cn!>þ–CûLÔ

zzb883 - 2004/6/26 18:34:00
LA FRANCE ELIMINEE i“`Ç&dota"bbs.chuguo.cnðÉQ´_µñiÝH

Quart de finale, France-Grèce i“`Ç&dota"bbs.chuguo.cnðÉQ´_µñiÝH
Damien Dorso, Sport24.com i“`Ç&dota"bbs.chuguo.cnðÉQ´_µñiÝH
i“`Ç&dota"bbs.chuguo.cnðÉQ´_µñiÝH
Toujours aussi peu conquérante et développant un jeu plutôt pauvre, l’équipe de France a été battue 1-0 par la Grèce en quart de finale. Alors qu’ils tentaient enfin d’attaquer en début de seconde période, les Bleus ont été surpris par un but de Charisteas à la 65e minute. La France perd son titre de championne d’Europe.

i“`Ç&dota"bbs.chuguo.cnðÉQ´_µñiÝH
Après avoir souffert dans le jeu au premier tour, l’Equipe de France s’était pourtant brillamment qualifiée pour les quarts de finale. Première du groupe B, la France affrontait la Grèce, deuxième du groupe A. On attendait donc avec impatience de voir les Bleus dans un match à élimination directe. Vieira et Sagnol blessés, Jacques Santini avait choisi de titulariser Gallas, Silvestre et Dacourt. Pour le reste, l’équipe présentée était la même que lors du premier tour.

Des Bleus très timides i“`Ç&dota"bbs.chuguo.cnðÉQ´_µñiÝH
Les premières minutes du match servaient surtout de round d’observation. Les deux équipes ne cherchaient pas à se livrer. Les Français jouaient proprement avec des passes courtes mais les Grecs, bien place, bloquaient les côtés. Les hommes de Otto Rehhagel démontraient vite leur rapidité en contre et à la 14e minute, Nikolaidis, à 20 mètres plein centre, pouvait déclencher la première frappe de la rencontre. Barthez se trouvait sur la trajectoire. Le portier français était davantage surpris à la 15e minute. Sur un coup franc de Karagounis à 35 mètres, sur la gauche, Katsouranis pouvait placer sa tête au second poteau. Le ballon touchait le poteau gauche de Barthez et échouait sur la ligne ! Heureusement, le gardien marseillais réagissait vite et s’emparait du cuir. Les Bleus avaient eu très chaud. La température montait encore à la 22e lorsque Barthez dégageait le ballon vers Silvestre mais celui-ci avait le dos tourné. Charisteas était tout près d’intercepter et de se retrouver seul dans la surface française mais Silvestre se retournait juste à temps.

La première occasion tricolore ne survenait qu’à la 24e minute. Lizarazu, très actif sur son côté gauche, débordait et centrait parfaitement pour Henry au point de penalty mais la reprise de la tête de l’attaquant d’Arsenal ne trouvait pas le cadre. Mise à part cette action, les Bleus ne parvenaient pas à créer les décalages qui auraient permis de prendre de vitesse une équipe grecque parfaitement organisée. Les trois lignes défensives mises en place par Rehhagel quadrillaient le terrain et même si les Français avaient le ballon, ils ne faisaient que tourner en rond à trente mètres des buts de Nikopolidis. Le jeu français était en panne. Les lignes étaient trop espacées, les défenseurs envoyaient des longs ballons pour les attaquants mais ceux-ci n’avaient aucun soutien.

Barthez toujours présent i“`Ç&dota"bbs.chuguo.cnðÉQ´_µñiÝH
Si les Bleus se voyaient pris dans un piège, les Grecs suivaient le plan de leur sélectionneur à la lettre. Lorsqu’ils récupéraient le ballon, ils jouaient le coup à fond, sans se poser de question. Ainsi, à la 37e, Fyssas, sur l’aile gauche, n’hésitait pas à frapper de 25 mètres. Le ballon filait sous la barre transversale mais une fois encore, Fabien Barthez était vigilant et détournait du poing. La mi-temps était sifflée sur le score de 0-0, les Français, trop passifs, s’en sortaient bien. A la 44e, Zidane avait même commis une faute d’anti-jeu et s’était vu averti, illustrant l’impuissance française.

Du mieux dans le jeu i“`Ç&dota"bbs.chuguo.cnðÉQ´_µñiÝH
Pendant la pause, Jacques Santini avait certainement remotivé ses troupes. Les effets s’en faisaient tout de suite sentir et les Français attaquaient enfin franchement. Lizarazu sonnait la charge à la 56e, en effectuant une belle percée dans la défense grecque. Le défenseur se retrouvait dans la surface adverse mais tardait à frapper et était repris. Dans la foulée, Henry débordait sur la gauche et centrait pour Trezeguet mais le Turinois était trop court pour placer sa tête (57e). Juste après, c’était Gallas, monté aux avant-postes, qui dribblait un défenseur grec dans la surface de Nikopolidis mais lui aussi était repris avant de frapper au but (58e). Les Bleus haussaient clairement le rythme.

Le coup de poignard i“`Ç&dota"bbs.chuguo.cnðÉQ´_µñiÝH
A la 64e minute, Thierry Henry décochait une bonne frappe mais Nikopolidis se couchait parfaitement. La France attaquait mais se découvrait. Une minute plus tard, Zagorakis devançait Lizarazu sur l’aile gauche. Le Grec passait le défenseur tricolore d’un joli coup du sombrero et centrait pour Charisteas. L’attaquant grec, délaissé par Thuram et Silvestre, reprenait le ballon de la tête et l’envoyait dans la lucarne de Barthez (0-1, 65e) ! Les Français étaient à terre, alors qu’ils avaient tenté d’attaquer, la défense s’était fait surprendre.

On attendait une réaction immédiate des attaquants tricolores mais rien ne venait. Jacques Santini décidait de faire entrer Wiltord et Saha à la place de Dacourt et Trezeguet (72e). Louis Saha faisait tout de suite preuve d’une belle vivacité. A la 75e, il passait entre deux défenseurs et frappait au but mais le ballon était capté par Nikopolidis. Il servait ensuite Henry sur la droite, le Gunner repiquait au centre et frappait du gauche mais sans puissance (76e). Pires qui s’était démené durant près de quatre-vingt minutes, cédait sa place à Rothen. Les Bleus entamaient alors le siège du but grec mais la défense se battait toujours et s’imposait sur les centres. A la 87e, Henry bénéficiait d’un excellent ballon sur un centre de Thuram venant de la droite. Pour une fois, il prenait l’avantage dans les airs mais sa tête passait à quelques centimètres du poteau droit. Malgré une grosse pression dans les dernières minutes, les Bleus ne parvenaient à prendre à revers leurs adversaires. La fin du match était sifflée, la Grèce s’imposait 1-0, la France éliminée, perdait son titre.

Les défauts de l’équipe de France se sont révélés au grand jour ce soir. Le manque de vivacité et de lien entre les lignes n’a pas permis de mettre en danger une équipe de Grèce parfaitement préparée. L'équipe d'Otto Rehhagel atteint les demi-finales pour la première fois de son histoire. i“`Ç&dota"bbs.chuguo.cnðÉQ´_µñiÝH

 1 
查看完整版本: EURO 2004中的法国队(摘自《费加罗》网站)